Les élèves relevant d'une situation de handicap dans le 22

Le développement des  dispositifs de scolarisation permet une prise en compte plus personnalisée des besoins de chaque élève en situation de handicap : l'accompagnement est renforcé, les parcours de formation sont individualisés et rénovés, les plans autisme et numérique sont développés pour une école toujours plus inclusive. 

Individuel en milieu scolaire

à temps plein ou à temps partiel  

  • avec ou sans l'appui d'un SESSAD
  • avec ou sans l'accompagnement d'un Accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH)
  • avec ou sans matériel pédagogique adapté

Collective en milieu ordinaire

  •  En Classe d'Intégration Scolaire (CLIS) dans le premier degré 
  •  En Unité Pédagogique d'Intégration (UPI ) dans le second degré

Dans tous les cas, l'élaboration d'un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) est indispensable.
Les élèves en situation de handicap sont orientés en CLIS ou en UPI par la Commission des Droits et de l'autonome de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (CDA).

Établissements spécialisés

Lorsque les besoins de l'enfant nécessitent une prise en charge globale à la fois thérapeutique, pédagogique et éducative, la CDA propose une orientation en Établissement Spécialisé.
Ces établissements sont, selon la nature des déficiences, de plusieurs types :

  • l'Institut Médico-Éducatif accueille les enfants souffrant de troubles des fonctions cognitives.
  • L'Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique accueille les enfant ayant des troubles de la conduite et du  comportement .
  • L'Institut de Rééducation et Éducation Motrice accueille les enfants ayant des déficiences motrices ou polyhandicapés.
  • L'Institut d'Éducation Sensorielle accueille, selon sa spécificité, les enfants atteints de déficiences auditive ou visuelle

Liste des classes pour enfants malades (hôpitaux de jour)

Dans chaque établissement fonctionne une unité d'enseignement permettant, selon leurs potentialités, la scolarisation des enfants.

 
Hôpital Ville

Hôpital de jour « Pen Ar Ru »

LANNION

Hôpital de jour « Les Merles »

ST-BRIEUC

Hôpital de jour « La Rose des Vents »

QUEVERT

Hôpital Yves Le Foll

ST-BRIEUC

Les UPI

Tenues par des enseignants spécialisés, aidés dans leurs tâches par un Accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH), elles regroupent une dizaine d'élèves au sein d'un collège ou d'un Lycée Professionnel. Elle ont pour mission d'accueillir, de façon différenciée, des élèves en situation de handicap avéré afin de leur permettre de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire.
La proposition d'orientation vers une UPI est faite à la famille par la CCSD.
Un projet individuel est élaboré pour chaque élève.
Il y a actuellement dans le département 5 UPI pour enfants souffrant de troubles des fonctions cognitives (4 en collège et 1 en Lycée Professionnel).

L'Institut thérapeutique, éducatif et pédagogigue (ITEP)

Lorsque des troubles du comportement et de la conduite entravent la scolarisation et les apprentissages en milieu scolaire, une proposition d'orientation vers un établissement spécialisé de type ITEP peut être proposée à la famille après avoir requis l'aval d'un pédopsychiatre. A l'intérieur de ces établissements, une prise en charge concertée a lieu entre les thérapeutes, les éducateurs et les enseignants. L'objectif est d'apporter les soins nécessaires à un retour dans le milieu scolaire ordinaire le plus rapidement possible.

La CDA

La Commission des droits et de l'autonomie
La Commission des Droits et de l'autonomie (C.D.A) a pleine compétence pour tout ce qui concerne l'orientation des jeunes handicapés y compris en milieu scolaire ordinaire et ne délègue ses décisions à aucune autre instance.