Toute l'actualité

Partager cette page

"Save the bees" : la belle aventure se poursuit sur scène
Education artistique et culturelle

La classe de CM1-CM2 de l’école des Lutins à Camors (56) a enregistré une chanson pour sauver les abeilles. Professeurs, musiciens et élèves se sont mobilisés pour faire passer ce message en 4 langues.

Le 5 octobre, ils se sont produits en première partie d’Emily Loizeau  au théâtre Anne de Bretagne à Vannes. Plus de  600 personnes ont repris en chœur « Save the Bees ! »

Une initiative qui part des élèves

Émile, Louisa et Yannick, élèves de l’école des Lutins à Camors (56) qui connaissent des apiculteurs rapportent en classe une information inquiétante sur la mortalité des abeilles.
« C’est catastrophique, cette année !».
Que faire pour sensibiliser les adultes à cette cause qui leur est chère ?
Et si on chantait tous ensemble ?
Et si, pour toucher la planète, on faisait passer notre message en anglais, en espagnol, en allemand ?
Emmanuel Rousseau, qui enseigne dans la classe de CM1-CM2 a justement écrit une chanson qu’il suffirait d’adapter pour concrétiser ce projet qui conjugue éducation au développement durable et chant choral et s’enrichit d’une dimension linguistique. Une belle énergie s’empare de la classe autour de ce projet !

Le message passe grâce à de nombreux soutiens

Grâce au financement de l’Union nationale des apiculteurs de France, au soutien de l’école de musique de Pluvigner et à l’implication des parents bénévoles, la réalisation d’un clip devient possible.
Accompagnés par des musiciens, filmés dans une mise scène joyeuse et sympathique, les petits porte-paroles des abeilles poursuivent leur campagne de sensibilisation.
Repérés par France Inter, on leur propose ensuite d’assurer la première partie d’Emily Loizeau.
Les voilà donc sur scène, impressionnés bien sûr, mais c’est pour la bonne cause !

Pour découvrir la chanson, c’est ici

Les genoux des abeilles

"Help me please, save the bees" ! Mais connaissez-vous l'expression "it's the bees knees" ?
Il s'agit des genoux de l'abeille, derrière lesquels, avec ses petits crochets, elle transporte naturellement le pollen.
C'est donc une expression anglaise pour s'exclamer positivement "c'est le top, c'est excellent !". 

Merci à Hélène Morvant-Le Trépuec, conseillère pédagogique en langues vivantes qui a accompagné le projet, pour ces quelques mots d’explication !

Illustrations

Concert  au théâtre Anne de Bretagne à Vannes

 

Extrait du clip

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

LES DSDEN

Carte des 4 DSDEN de Bretagne

.

Visuel Saisir les services de l'État