CNR Éducation : notre École, faisons-la ensemble

Faire émerger, au niveau local, des initiatives de nature à améliorer la réussite et le bien-être des élèves, et à réduire les inégalités scolaires.

Dans le cadre des travaux du Conseil national de la refondation (CNR) et de la démarche nouvelle de concertation qu’il porte, il est désormais indispensable de faire émerger, au niveau local, des initiatives de nature à améliorer la réussite et le bien-être des élèves, et à réduire les inégalités scolaires.

« Notre école, faisons-la ensemble », c’est :

  • Une démarche volontaire des équipes éducatives associant l’ensemble des partenaires, notamment les collectivités territoriales compétentes ;
  • Un travail commun et local destiné à permettre à chaque école ou établissement d’identifier des solutions qui correspondent à sa situation pour améliorer la réussite de ses élèves ;
  • Une démarche ouverte dans le temps : si elle a vocation à commencer à partir du mois d’octobre 2022, la démarche pourra cependant être initiée par les équipes à tout moment.

Dans notre académie,

Première étape : la concertation initiale

Dans l’académie de Rennes, pour impulser la dynamique collective et mutualiser les idées, les initiatives et les projets, neuf réunions ont été proposées à tous les acteurs de l’École à l’échelle des bassins d’éducation et de formation. Elles se sont déroulées du 10 au 20 octobre 2022, et une dernière réunion a eu lieu le 10 novembre pour les personnels du rectorat.

Ces réunions ont rassemblé près de 350 personnes : personnels, chefs d’établissement, direction d’école, élèves, parents, partenaires et collectivités territoriales.

Elles ont porté sur trois domaines essentiels de la politique éducative :

  • Comment faire réussir tous les élèves ?
  • Comment garantir le bien-être de tous ?
  • Comment réduire les inégalités ?

en se demandant collectivement quels défis relever, quelles initiatives pourraient engager les équipes, quels projets pédagogiques pourraient nourrir l’action des écoles et des établissements.

Ces rencontres ont donné lieu à des approches qui prenaient en compte des problématiques de territoire mais ont convergé vers des ambitions partagées :

  • La forme scolaire : repenser rythmes et espaces pour répondre aux besoins des élèves,
  • La confiance en soi : en faire une question vive et partagée,
  • Les temps du collectif : construire les projets comme des leviers du travail collectif.

61 écoles et établissements ont indiqué être actuellement engagés dans la démarche. Ils associent principalement les parents d’élèves, les élèves et les collectivités. 106 écoles et établissements ont également indiqué prévoir de s’engager prochainement dans la démarche.

Retrouvez une synthèse des échanges menés sur le territoire.

Deuxième étape : l’élaboration et le dépôt de projets

Les écoles et établissements qui le souhaitent peuvent aller au-delà de la concertation et élaborer ou adapter, de manière consensuelle, un projet pédagogique ayant vocation à nourrir leur projet d’école ou d’établissement.
Ce projet, pluriannuel, ne répond pas à un cahier des charges préétabli mais fixe, sur tout ou partie des trois dimensions fondamentales (excellence, égalité, bien-être), les priorités de la communauté éducative et le plan d’action permettant de les réaliser.

Troisième étape : le soutien financier du Fonds d'innovation pédagogique

Les écoles et établissements qui le souhaitent, et dont le projet nécessite un soutien financier, bénéficieront d’un accompagnement de la part des autorités académiques et de crédits du Fonds d’innovation pédagogique.
Ce soutien peut être sollicité à tout moment, l’élaboration des projets n’étant pas contrainte par un calendrier, et peut être ponctuel ou pluriannuel en fonction de la nature du projet.
Le fonds d’innovation pédagogique est doté de 500 millions d’euros au moins sur l’ensemble du quinquennat.

Retrouvez la plateforme dédiée au dépôt de vos projets pédagogiques. Les directeurs d’école et chefs d’établissement ont reçu les identifiants nécessaires pour accéder à cette plateforme.

Le suivi des dossiers

Une commission académique est en charge de la validation des soutiens apportés aux projets.
L’échelon territorial de proximité est en effet le mieux placé pour apprécier le degré d’aboutissement d’un projet et ainsi éclairer la commission d’examen. 
Les dossiers déposés doivent poursuivre un objectif d’amélioration de la réussite des élèves.
Lorsqu’un soutien financier est sollicité, les directeurs d’école et chefs d’établissement associent l’ensemble des parties prenantes, au premier rang desquelles les collectivités territoriales de rattachement.

Vous accompagner

Une cellule académique d’appui est dès à présent disponible pour vous accompagner dans la rédaction et la mise en œuvre de vos projets en fonction de vos besoins méthodologiques, humains ou financiers.

Vous pouvez la contacter par mail : appui.cnr@ac-rennes.fr

 

Mise à jour : décembre 2022