carte départements Finistère Côtes d'Armor Morbihan Ille-et-Vilaine Finistère Côtes d'armor Morbihan Ille-et-Vilaine

Actualités

Six femmes - Six histoires

Les élèves de l’atelier vidéo du collège C. de Gaulle de Ploemeur lauréats du prix "Jeunesse pour l’égalité"
Chaque année, l’Observatoire des Inégalités organise un concours destiné aux jeunes de 11 à 21 ans. Ce concours récompense les meilleurs films et affiches mettant en scène les inégalités sociales, entre les sexes ou selon la couleur de peau. Les projets retenus contribuent ensuite aux outils visuels utilisés par l’Observatoire pour combattre les inégalités en milieu scolaire ou extrascolaire.
Cette année, 450 participants ont concouru, 138 vidéos ont été sélectionnées et 6 finalistes ont été retenus. Parmi eux, le premier prix a été remis aux jeunes du Collège Charles de Gaulle de Ploemeur (56), dans la catégorie film des 11-15 ans. Leur projet s’intitule « Six femmes, six histoires » et retrace les portraits de Jeanne d’Arc, Marie Curie, Rosa Parks, Coco Chanel, Edith Cresson et Caroline Aigle. Ils mettent en avant le combat de ces femmes pour obtenir plus d’égalité avec les hommes, mais aussi la lutte contre les discriminations raciales.
Bravo à Antoine, Loeiza , Coline , Maëlle , Léa , Arthur, Lucas, Anne-Cécile, membres de l’atelier vidéo du collège Charles de Gaulle et à l’animateur de cet atelier, Pierre Le Noc, assistant d’éducation.
Retrouvez leur vidéo et l’ensemble des gagnants sur le site de l’Observatoire des Inégalités.

Cité scolaire Iroise à Brest : Seconde - sixième penser l’égalité

Quand les élèves de seconde apprennent aux élèves de sixième à penser l’égalité - Cité scolaire Iroise à Brest
Le 15 avril 2014, la classe de seconde 4 de la Cité scolaire de l’Iroise (Brest) travaillait avec la classe de sixième 5 dans le cadre du projet « ensemble construisons l’égalité entre filles et garçons ». Coordonné par deux professeures de français (Claire Berest et Marie Thomas) et une professeure documentaliste (Chantal Philippe), ce projet vise à interroger les stéréotypes de sexes. Différents ateliers animés par les élèves de 2nde ont ainsi amené les élèves de 6ème à prendre conscience des représentations des femmes et des hommes véhiculées par la publicité et les catalogues de jouets.
Cette démarche qui place les filles et les garçons au coeur de l’action pour faire reculer les stéréotypes est suivie par le réseau Canopé de Rennes (ex Cndp-Crdp) dans le cadre de la construction d’une banque de séquences didactiques. Elle sera présentée au 7ème Forum des enseignants innovants à Bordeaux les 16 et 17 mai prochains. En savoir plus

4ème biennale de l'égalité femmes-hommes à Lorient

L'académie de Rennes est partenaire de la 4ème biennale de l'égalité femmes-hommes qui se tiendra au Palais des Congrès de Lorient vendredi 16 et samedi 17 mai 2014.
Le programme très riche de ces deux journées est le résultat d'un travail collectif. La présentation de leurs travaux par des élèves côtoie des ateliers d'échanges de pratiques entre professionnels, des conférences, des tables rondes, des expositions, des documentaires...

  • Une vingtaine d'animations concerne spécifiquement les jeunes des lycées et des centres de formation, sur inscription.
    Télécharger le programme jeunesse
  • Une quinzaine d’ateliers de sensibilisation destinés au grand public et aux professionnel-les vous sont ouverts également sur inscription en ligne.

Parmi les temps forts de ces deux journées, ouverts à tout public en accès libre :

  • L'éducation à l'égalité : Faut-il avoir peur ? Nicole Abar, missionnée par le Minsitère de l'éducation nationale pour la mise en oeuvre de l'"ABCD de l'égalité. vendredi 16 mai 10h 12h
  • Le cerveau a-t-il un sexe ? Catherine Vidal, neurobiologiste, directrice d'études à l'Institut Pasteur. vendredi 16 mai, 14h30 16h30
  • Les politiques publiques d'égalité. avec la participation de Najat Vallaud-Berlkacem, Ministre des droits des femmes. samedi 17 mai, 15h 17h

Programme complet et inscriptions : www.bretagne-egalite.fr/  

Journée femmes ingénieures en Bretagne

Près de 400 lycéennes bretonnes attendues sur le campus INSA le 27 février 2014
Alors que la filière scientifique au lycée compte environ 46% de filles, les femmes ne sont que 27% des étudiants en école d'ingénieur. C'est pour contribuer à l'évolution de ces formations et ces métiers vers une plus grande mixité que l’académie de Rennes et partenaire de la journée de la femme ingénieure en Bretagne.
Au total, près de 400 lycéennes de première et de terminale S de 40 lycées bretons - Brest, Bruz, Cesson-Sévigné, Dinan, Lorient, Rennes, Saint-Malo et Vannes - sont attendues pour cette journée d'échanges et de témoignages. Des élèves-ingénieurs de l'INSA de Rennes ainsi que des femmes ingénieurs et chercheurs présenteront leur parcours, leur métier, leurs expériences professionnelles dans des secteurs où elles sont minoritaires mais où elles ont pourtant toute leur place.
Pour en savoir plus

Filles et mathématiques : une équation lumineuse

Près de soixante lycéennes de première ou terminale S des lycées Bréquigny et Descartes à Rennes), Sévigné à Cesson et René Cassin à Montfort ont participé à la première journée "Filles et maths, une équation lumineuse" organisée à l'INSA de Rennes, le 30 janvier 2014.
L'objectif : faire connaitre la diversité des métiers faisant appel aux mathématiques, donner confiance aux filles dans leurs capacités à les exercer, encourager les vocations pour des métiers qui recrutent.
Une Journée riche en rencontres

1re demi-journée nationale "Les sciences de l'Ingénieur au féminin"

Afin de promouvoir les métiers d’ingénieurs, les associations « Elles bougent » et UPSTI  s’associent pour organiser le jeudi 14 novembre à Rennes et Vannes, une demi-journée nationale de sensibilisation à ces métiers : « Les Sciences de l’Ingénieur  au féminin ». 
L’association " Elles Bougent" s’est donc mobilisée avec 2 lycées partenaires : le lycée Lesage à Vannes et le lycée Joliot Curie à Rennes. En tout près d’une vingtaine de marraines seront présentes pour sensibiliser plus de 250 jeunes lycéennes aux métiers de l’ingénieur, au travers de leurs témoignages et partager avec elles leurs propres expériences, expliquer leurs métiers, raconter leurs parcours en tant que femme et leur montrer qu’une vie de femme est compatible avec celle d’une ingénieure … Au programme :
- 14h : Diffusion du film "Les sciences l'ingénieur pour répondre  aux grands enjeux de demain"
- 14h30 : Témoignages de Marraines et élèves ingénieures
 - 15h30 : Echanges avec les marraines sous forme de tables rondes avec des groupes d'une dizaine de lycéennes.
En savoir plus

Girl's Day SNCF 2013

Chez SNCF, les métiers s'accordent aussi au féminin
Forte de la satisfaction des participantes de 2012, SNCF Bretagne reconduit sa journée portes ouvertes pour les jeunes filles. L'entreprise propose ainsi aux lycéennes et collégiennes de venir découvrir les coulisses de ses métiers le 26 novembre 2013.
110 jeunes filles peuvent être accueillies de 9h à 17h.
L'événement se déroulera à Rennes, en deux temps forts, répartis entre la matinée et l'après-midi
- un forum regroupant un village de stands, un espace d'échanges, un atelier créatif
-  une visite de deux heures dans un des établissements composant le site de la gare de Rennes. Télécharger l'affiche

Pour l'égalité filles garçons, on change quoi ?

Pour soutenir la mise en oeuvre de ses politiques éducatives en matière d'égalité, l'académie de Rennes bénéficie d'un réseau de référentes et référents au sein des établissements et de quelques écoles. Issues de toutes les catégories professionnelles, ces personnes sont informées directement par la chargée de mission académique de l'actualité du dossier. Leur rôle est d'en être le relais auprès de leurs collègues. Elles sont invitées aussi à faire connaître les inititaives prises sur ce thème dans leur établissement ou école.
afin de faciliter l'identification de ces référent-e-s, le service de communication du rectorat a réalisé des affiches
affiche 2nd degré - affiche 1er degré
inscription référent

Métiers en tous genres 2013

Le forum d'ouverture de Métiers en tous genres s'est tenu le 15 octobre au Palais des congrès de Lorient. Madame Favreau, directrice académique des services de l'éducation nationale (DASEN) du Morbihan participait à la visite inaugurale. Elle a souligné l'intérêt d'interroger ainsi, dans les deux sens la trop faible mixité de nombreux secteurs professionnels. Le métier de professeur des écoles est totalement ouvert aussi aux hommes a-t-elle rappelé. Accroitre la part de femmes dans les métiers industriels et scientifiques reste aussi tout à fait d'actualité.

Cette nouvelle formule qui remplace 100 femmes 100 métiers a rencontré l'intérêt du public, en particulier scolaire. Plus d'un millier d'élèves des collèges et lycées du département ont pu y rencontrer des professionnels, femmes et hommes, qui témoignaient de leur parcours et de leur métier, à divers niveaux de qualification. Des mises en situation contribuaient également à s'assurer que les compétences n'ont pas de sexe. Sur le stand des métiers de la petite enfance par exemple chacun, chacune pouvait s'essayer à langer un baigneur. Pas toujours facile sous le regard des autres, mais quelques uns se sont lancés avec succès. L'ensemble des exposants a su faire preuve d'inventivité pour proposer des animations accessibles au plus grand nombre, y compris dans le domaine de la recherche et de l'innovation ou des jeux des dés et l'intervention de robots ont capté l'intérêt des filles comme des garçons.

Alternatives

La thématique des relations Masculin/Féminin chorégraphiée à travers des danses hip-hop
"Et si le hip-hop participait à faire tomber les représentations sur les questions de genre ?".
Voici le projet de départ des créateurs du spectacle " Alternatives" . Au sein de la MJC Bréquigny de Rennes, la troupe de danseurs amateurs composée de 6 filles et 3 garçons a choisi de s’interroger sur les relations masculin/féminin, suite à la Biennale de l’égalité femmes-hommes et un appel à projet initiés par le Conseil Régional de Bretagne.
Jeudi 16 mai 2013, ils étaient une centaine d’élèves à applaudir la troupe. Des collégiens de Redon de St Jacques, de l’EREA de Rennes, des lycéens de Bréquigny sont en effet venus assister au spectacle, et les réactions ont été unanimes et enthousiastes : émouvant, beau, intéressant, poétique, de qualité….
Sur un air hip-hop mêlé à des influences africaines, latino ou encore jazz, danseuses et danseurs cherchent à exprimer des émotions comme l’amour, l’amitié, le désir, mais aussi la violence, la soumission, l’inceste ou l’homosexualité. Pari réussi ! Cette palette d’émotions est très justement interprétée à travers le mouvement, le corps, les expressions du visage et bien sûr la danse.
L’échange qui a suivi entre la troupe et les élèves a montré que le message était passé pour tous. La forme du spectacle a permis de toucher le public dans sa diversité.

Contre les violences dans le sport !

Le concours de clips vidéos "la jouer loyal c'est pas si bête !" est organisé par la Direction régionale jeunesse sports et cohésion sociale, avec la MAIF et la MGEN. Il s'adresse aux jeunes via les associations sportives. Son objectif est de prévenir les violences et incivilités dans les pratiques sportives en ouvrant un espace de parole. Les clips vidéos primés deviennent à leur tour des moyens de sensibilisation.
L'académie de Rennes était partenaire de la deuxième édition qui s'est clôturée par la remise des prix à la Maison de Quartier de Villejean le 9 avril 2013. Les quatre lauréats dans la catégorie "associations sportives scolaires" sont :

  • Section sportive féminine handball du lycée Bréquigny, Rennes avec : « Bref, quand le sport devient une histoire d’argent »
  • L’AS du collège Jean Jaurès, Huelgoat, (29) avec : « L’artiste »
  • L’AS du lycée Beaumont, Redon (35) avec : « Hey Chantal ! A bas les machos ! »
  • L’AS du collège Rosa Parks, Rennes, (35) : « la jouer ensemble c’est plus marrant ! »

La jeune équipe de Rugby de Groix gagne le premier prix catégorie "associations sportives" (hors scolaires) pour son clip-vidéo : "Elle" , réalisé avec 19 enfants de moins de 11 ans. Comme le clip du lycée Beaumont, il dénonce le sexisme qui freine l'accès des filles à certains sports.

Tous les clips primés sont consultables sur la chaine Youtube DRJSCS35.

Printemps de la Jupe et du Respect 2013

Renforcer l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes est un objectif du système éducatif. C'est pourquoi l'académie de Rennes est partenaire du Printemps de la Jupe et du Respect coordonné par l'association Liberté Couleurs. La 7ème édition est programmée du 2 au 28 avril 2013.
Comme chaque année, elle repose sur l'implication des jeunes eux mêmes, qui, accompagnés par une équipe éducative et des partenaires, conçoivent un support de communication pour susciter un échange avec d'autres jeunes.
Des temps forts collectifs sont programmés dans des équipements culturels. Ils sont ouverts sur réservation uniquement.  Par exemple :
- 2 avril 14h à 16h30 à la MJC Bréquigny Rennes "Le grand zapping du respect"
- 19 avril 9h30 à 12h30, Les Champs Libres, Rennes "rassemblement des jeunes porteurs de projets"
Des temps forts sont aussi organisés au sein des établissements partenaires pour valoriser les réalisations des élèves.
Programme complet : www.printempsdelajupe.com

Les Femmes au boulot, les hommes aux fourneaux !

Que pensent les élèves de l'hôtellerie sur la place que prennent les hommes et les femmes dans leur métier ?
Existe-t-il, à leurs yeux, une discrimination sexuelle au sein de la profession ?
La réponse est photographique !
L’exposition photo s’est construite à partir d’une recherche iconographique représentant  la place des femmes avant 68. Pour répondre à chaque image retenue, plusieurs mises en scènes photographiques sont proposées par les élèves. Elles apportent des réponses sur ce qu’ils pensent de l’évolution de la place des femmes dans les métiers de l’hôtellerie.
Sous forme d’humour, « les Femmes au boulot, les hommes aux fourneaux » laisserait croire à l’inversion de la situation : les femmes  à l’extérieur, les hommes « à la maison » ! Mais ici, les fourneaux sont l’outil principal des métiers de l’hôtellerie !   Le sous tire précise cette ambigüité : « nous avons gagné une place, mais sommes nous vraiment égales aux hommes ? » Les photographies oscillent entre la volonté de voir les choses avancer et la réalité !
Le travail des élèves a été accompagné par Marie-Thé Legendre, animatrice d'atelier photo et d'atelier écriture.
Le 12 avril 2013, au restaurant d'application du lycée, une matinée conférence suivie d’un déjeuner-débat seront organisés, sur le thème de « l’Egalité dans les métiers de l’hôtellerie ».

Le 8 mars c'est toute l'année

365 personnalités, associations, collectivités, responsables politiques, syndicats, entreprises s’engagent pour l’égalité toute l’année.
Du 9 mars 2013 au 8 mars 2014, 365 personnalités, structures, administrations, collectivités, associations, établissements scolaires, syndicats, entreprises ou encore responsables politiques s’engagent à faire de l’égalité femmes – hommes un enjeu de chaque jour. Ce calendrier fait apparaître chaque jour une personnalité ou structure différente et présentera un événement qu’elle organise en lien avec les droits des femmes.
L’objectif est à la fois de valoriser des initiatives locales et nationales innovantes pour l’égalité et d’entrainer dans une dynamique collective l’ensemble des actrices et des acteurs de la société française.
le calendrier de l'Egalité

Pour l’égalité : partage des tâches, partage des responsabilités

Dans le cadre des célébrations du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, le recteur d’académie et le préfet de Région ont souhaité entendre la parole de jeunes. Quatre classes du lycée Sévigné à Cesson Sévigné ont saisi l’occasion de s’emparer de la thématique de l’égalité des sexes, de mesurer les progrès accomplis, de prendre conscience aussi des résistances et des recompositions des inégalités. Lundi 11 mars, ces classes étaient réunies dans l’amphi du lycée pour un temps de restitution et une table-ronde intitulée « jeunes gens, jeunes filles, partageons les tâches et les responsabilités ».
Jean-Yves Bessol, directeur académique représentant le recteur, est revenu dans sa conclusion sur ces choix qui semblent si déterminants pour les élèves. Les goûts ne sont pas innés explique-t-il. Ils ont à voir avec l’éducation. C’est pour cette raison que l’orientation scolaire est une question d’éducation et s’inscrit dans un processus lent, accompagné par les équipes éducatives. Les progrès en termes d’égalité des sexes ne sont pas davantage spontanés. Ils résultent d’un combat, ils supposent l’engagement. Le préfet de Région, Michel Cadot rappelle précisément cet engagement de l’ensemble des services de l’Etat et salue le travail des élèves et de leurs professeurs. Visiblement beaucoup de questions ont été ouvertes. « Ce ne sont pas des sujets dont on discute d’habitude » déclare Claire. Et si on changeait, justement, les habitudes ? En savoir plus  : déroulement de la table ronde.

Je suis une fille et alors ?
Une « vraie-fausse » conférence !

A l’initiative du collège Rosa Parks, une « vraie-fausse conférence » jouée par la Compagnie Quidam s’est tenue lundi 18 mars au Tambour, Université Rennes 2. Elle réunissait tous les 3èmes du collège rennais mais aussi les 3èmes DP6 des lycées Mendès France, Charles Tillon et Coëtlogon.
Nicole Guenneuguès, chargée de mission académique égalité filles-garçons animait les débats qui ont suivi l’intervention théâtrale.
Pour concevoir et écrire ce spectacle Loïc Choneau, de la Compagnie Quidam, a rencontré des élèves, des professeurs. Il s’agissait de coller à la réalité des difficultés que rencontrent parfois filles et garçons pour dialoguer et vivre ensemble l’adolescence.
Les deux actrices, grimées en « guide de la valeur ajoutée » alternaient bouffonneries, anecdotes piochées dans le quotidien des élèves et  prises de position sérieuses  devant un public attentif et réactif.
En complément de ce temps fort, c’est aussi au quotidien que les équipes se mobilisent. « Faire réussir les élèves, c’est aussi les aider à grandir et travailler une estime d’eux-mêmes la plus solide possible » précise Gaëlle Le Ny, conseillère principale d’éducation.
Toujours dans le cadre du "8 mars", le lycée E. Zola a aussi organisé pour ses élèves une représentation de la pièce « Je te veux impeccable ! » avec la Compagnie Quidam. Ce spectacle a été écrit à partir du témoignage d’une jeune femme sur les violences conjugales qu’elle a subies.

Prix de la vocation scientifique et technique des filles

Samedi 19 janvier 2013, 64 étudiantes issues des lycées bretons ont reçu le prix de la vocation scientifique et technique des filles, en présence du recteur d'académie, du préfet de région et des élu(e)s des collectivités partenaires.

Malgré une météo incertaine, les familles et des représentants des lycées étaient nombreux à avoir fait le déplacement jusqu'à Rennes.
La cérémonie réunissait aussi d'anciennes lauréates. Elles ont témoigné de leur parcours professionnel dans des secteurs où elles sont minoritaires : industrie, travaux publics, aviation civile ou militaire, mais aussi enseignement de spécialités industrielles. 

Michel Quéré, recteur de l’académie de Rennes, s'est réjoui de l'engagement des lycées et de la qualité des collaborations entre les services de l'État et les collectivités dont ce prix est une illustration.
Les 64 prix de 1000€ se répartissent en effet comme suit :
- 34 prix Etat,
- 29 prix des collectivités.
L'ouverture de l'école sur le monde se manifeste aussi dans des partenariats avec des entreprises. Il souhaite voir se poursuivre de telles initiatives communes.
Le préfet de région a annoncé que ce prix ne serait pas reconduit en 2013. Il constituera un groupe de réflexion chargé de proposer une nouvelle forme d'action en faveur du même objectif : la mixité des filières scientifiques et techniques. La collaboration entre établissements collectivités et entreprises sera un élément du futur dispositif.
Télécharger la liste des lauréates 2012.

Le Football des Princesses s'ouvre aux collèges en 2013

La Fédération française de football (FFF) souhaite développer la pratique féminine en y associant les valeurs véhiculées par l'équipe de France féminine après son brillant parcours à la Coupe du Monde 2011 et aux Jeux Olympiques 2012.
Elle invite les équipes filles des AS des collèges catégories benjamines et minimes composées d'au moins 5 joueuses à s'inscrire sur son site jusqu'au 15 février 2013 :
http://www.fff.fr/presentationfff/actualite/543828.shtml

Les équipes participantes devront associer

  • des temps de pratique du football : une équipe composée d'au moins 5 filles, un minimum de cinq rencontres, participation de toutes les joueuses à chaque rencontre...
  • une production culturelle sur support vidéo (3 à 5mn) traitant d'un ou plusieurs des thèmes suivants : être solidaire, respecter, supporter, gérer ses émotions
     

Télécharger le dossier d'accompagnement

2013, l’année de mobilisation pour "l’égalité entre les filles et les garçons à l’école"

Le Ministère de l'Education Nationale a décidé de faire de l'année 2013 une année de mobilisation pour l'égalité à l'école de l'ensemble des actrices et acteurs éducatifs et associatifs.
L'apprentissage de l'égalité de la maternelle au lycée se déploiera selon trois axes de travail.
 

  •     La lutte contre les stéréotypes de l'école maternelle au lycée
  •     Le service public de l'orientation au service de la mixité
  •     Pour un respect mutuel : mieux éduquer à la sexualité

En savoir plus :

http://www.education.gouv.fr/cid66416/2013-annee-mobilisation-pour-egalite-entre-les-filles-les-garcons-ecole.html

Capital Filles

Le lycée Anita Conti à Bruz est le 2ème établissement de l'académie (après le lycée Félix Le Dantec à Lannion) à organiser un atelier collectif dans le cadre du programme national Capital Filles. L'objectif est de favoriser l'intérêt des filles pour des secteurs d'activité où elles sont minoritaires. Les entreprises partenaires en Bretagne sont Orange et Alcatel-Lucent. Une vingtaine de lycéennes de terminale STMG ont ainsi pu rencontrer et échanger dans leur lycée avec des salariées de ces deux entreprises autour de leur métier, leur parcours, leurs évolutions professionnelles. Les spécificités de la formation en alternance étaient présentées par la Faculté des Métiers de Kerlann. Cette rencontre a été jugée très instructive et motivante par les lycéennes. Cinq d'entre elles ont exprimé leur envie d'aller plus loin en sollicitant l'accompagnement par une marraine, seconde étape de ce programme.
Pour en savoir plus : www.capitalfilles.fr 

Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin - 2013

La CAPEB, organisation professionnelle représentative de l'artisanat du bâtiment, propose de faire participer les élèves de 3ème à la 7ème édition de son concours national. L'objectif est d'associer les jeunes, filles et garçons, aux mutations du secteur du bâtiment.
Date limite de retour des dossiers : 5 avril 2013.

 

Femmes artistes d’origine étrangère: double peine ?

Pour la 2ème année consécutive, le collège Rosa Parks à Rennes (anciennement Montbarrot-Malifeu) représentait notre académie au concours national Les Olympes de la Parole organisé par l’association des Femmes françaises diplômées de l’Université (AFFDU). Le 6 juin dernier au ministère de l’Education nationale, neuf élèves de 3ème ont été distingués par le jury national.
Cette année le concours portait sur la visibilité et la représentation des femmes artistes.
Les élèves de 3ème 2 et de 3ème 6 ont choisi de travailler sur la "double peine" que constitue pour l’artiste d’être femme et d’origine étrangère. Après avoir travaillé sur des extraits de "Garçon manqué" de Nina Bouraoui, l’équipe composée de 5 garçons et de 4 filles a décidé de se pencher sur les parcours singuliers de cette auteure et de la réalisatrice Maïwenn Le Besco, en abordant la question de leur double culture.
Leur professeure de français, Bahija Liouville, a accompagné la réalisation du dossier et la mise en scène de la prestation orale.
Beaucoup de premières fois pour certains élèves le jour de l’oral parisien : prendre le train, voir quelques monuments parisiens autour du Ministère, prendre le métro, une audition devant un jury en dehors du collège.
Revenus avec le prix du jury, les élèves espèrent que Nina Bouraoui répondra à l’invitation qu’ils lui ont lancée en janvier dernier. Ils se déclarent tous prêts à revenir au collège au 1er trimestre prochain pour vivre une telle rencontre.

L’édition 2013 des Olympes de la Parole a pour thème :
« Comment expliquez-vous que dans certaines filières et carrières scientifiques et technologiques, l’équilibre de la mixité ne soit pas complètement réalisé ? Vous proposerez des solutions pour corriger cette anomalie. »
http://www.affdu.fr/actions/olympes_parole.html

Droits des femmes et histoire : regards croisés avec les États Unis

Les élèves de première ES du lycée Chateaubriand ont participé à un échange linguistique et culturel avec des lycéens de Brighton High School près de Rochester (EU). Avec leurs professeurs d'anglais, d'espagnol et d'histoire-géographie, dans le cadre de leur séjour dans la région de Rochester,  ils ont travaillé sur le thème : De l'enseignement de l'histoire des femmes à leurs droits
Le 23 mai, de 19h à 21h, à la Maison Internationale de Rennes (MIR), les élèves rendront compte de ce travail et des observations faites aux Etats-Unis. L'historienne et ancienne formatrice de l'IUFM Bretagne-Rennes, Nicole Lucas, interviendra sur "Dire l'histoire des femmes à l'école". Accès libre et gratuit
Lyçéens de F.R. Chateaubriand à Rochester-USAIllustrations : couverture d'un livre consacré à Elisabeth Cady Stanton, grande figure américaine du droit des femmes aux Etats-Unis
photo des élèves de Première ES prise aux abords de la maison de cette femme, à Seneca Falls, haut lieu du suffragisme du XIXe siècle, près de Rochester (USA)

Théâtre forum au collège de Rhuys

Théâtre forum au collège de Rhuys, avec la complicité des parents
La classe de DP3 du collège du Rhuys à Sarzeau jouait pour les familles, le 13 mars, le théâtre forum présenté à la biennale de l’égalité femmes hommes de St Malo en décembre. Accompagnés par leurs professeurs et la compagnie de théâtre morbihannaise Instant(s), les élèves ont monté deux saynètes. L’une met en scène les résistances à employer Bastien l’esthéticien, l’autre le harcèlement subi sur son lieu de travail par « Eva Pabien ». Selon le du principe du théâtre forum, le public était invité à prendre la place d’un des personnages pour trouver une sortie à la situation d’oppression. Les parents ont joué le jeu, dans une atmosphère détendue et de belle complicité entre générations, contre les discriminations. Une très belle soirée !

 

Industrie automobile : des métiers pour les filles aussi.

Les six classes de 4ème du Collège Montbarrot Malifeu rencontraient des salariées de chez PSA Peugeot-Citroën, le 6 mars 2012, dans l’amphithéâtre du Tambour que l’Université Rennes 2 avait bien voulu mettre à leur disposition.
Dès la présentation du fabricant automobile et de son site de Rennes par Marc Tropée, chargé de relations écoles à PSA, les questions fusent : salaires, temps de fabrication d’une voiture, horaires de travail. Françoise Beaudouin est opératrice, Gwenola Le Mentec est technicienne de maintenance. Chacune explique avec passion et précision son métier et son parcours : BEP micromécanique pour l’une, bac STI puis BTS mécanique pour l’autre. Une vidéo permet de visualiser l’atmosphère de l’usine et de montrer d’autres métiers, tous occupés par des femmes comme par des hommes, même si les femmes restent minoritaires. « Je ne pensais pas qu’il y avait autant de métiers que je ne connaissais pas » déclare une collégienne à la fin des échanges. La rencontre semble avoir atteint son but : ouvrir les esprits et multiplier les pistes à explorer pour construire son parcours.

 

Le bâtiment évolue, les métiers aussi !

Mercredi 23 novembre, dans le cadre de "100 femmes, 100 métiers", l'orientation réussie de filles vers les métiers du bâtiment était au centre de la matinée organisée conjointement par l'académie de Rennes, la préfecture de région et les différents acteurs de la filière, au lycée Pierre Mendès France à Rennes. Les établissements scolaires du département ont manifesté un intérêt certain par la présence de nombreux professeurs principaux de classes de 3ème et 2nde, périodes charnières pour les élèves en matière de choix d'orientation.
Une matinée riche en information et en symboles : images et vidéos.

 

Femmes, les conquêtes inachevées

C'est le titre d'une exposition que la Ville de Rennes prête gratuitement aux établissements scolaires. Elle était au LP de Bréquigny en février. Accompagnés par leur professeur d'histoire, des élèves de ce lycée ont travaillé à compléter cette exposition. Ils ont présenté les résultats de ce travail à l'IUFM de Rennes le 22 mars, en interaction avec une historienne de l'association Archives du féminisme, Fanny Bugnon.
Cette action s'inscrit dans le partenariat entre le rectorat et la ville de Rennes autour de la journée internationale des femmes.

 

Si j'avais su...


Homos, hétéros - ce n'est pas qu'une histoire de sexe !
Un film réalisé par le Conseil régional des jeunes (CRJ) 2008-2010
La commission «solidarités locales et internationales» du Conseil régional des jeunes, lycéens/nes et apprentis/es de Bretagne a travaillé sur le thème de l’homophobie.
Le court-métrage «Si j’avais su...» est la concrétisation de plusieurs mois de réflexion sur l’homosexualité et sur les discriminations liées à l’orientation sexuelle.
L’objectif du film est de susciter le débats parmi les lycéens/nes et apprentis/ies.
Les équipes éducatives peuvent se procurer le DVD auprès de la Région Bretagne.
contact 02 99 27 10 87
Plaquette de présentation
jaquette du cédérom

Quelle présence des femmes dans les manuels d'histoire au lycée ?

C'est suite à cette question d'une lycéenne que Jacques Denis, professeur d'histoire au lycée V.H. Basch a analysé avec une classe de 1ère  leurs manuels scolaires.
Consulter le bilan de leur recherche

Femmes, les conquêtes inachevées

Des classes de 2nde et de 1ère des lycées St Martin, L'Assomption et V.H. Basch étaient réunies le 5 mars dans l'amphi du lycée V.H. Basch à Rennes. Suite au prêt par la ville de Rennes de l'exposition "Femmes, les conquêtes inachevées" les lycéens et lycéennes ont apporté des éléments de réponse à la question : 10 ans après cette exposition, quelles sont les avancées ou les reculs éventuels en termes d'égalité des femmes et des hommes ? Fanny Bugnon, historienne et membre de l'association Archives du féminisme complétait leur propos.
Un des cinq thèmes abordés : le travail domestique
télécharger le diaporama (odp)

Présentation de l'exposition "Les conquêtes inachevées"

 

Physique de femmes : le film

Quatre des 15 physiciennes de l’exposition Physique de femmes témoignent de leurs travaux de recherche et évoquent leurs parcours professionnels.
Au travers d’un film séquencé en portraits de 8 à 10mn, c’est la diversité des compétences mobilisées dans un laboratoire ou autour d'un projet de recherche qui est illustrée.
DVD, bilingue français/anglais, disponible gratuitement, sur simple demande auprès de la Mission pour la place des femmes au CNRS : http://www.cnrs.fr/mpdf/spip.php?article426

 

Prévention violence et discrimination dans le Finistère

Le Centre d’information des droits des femmes et des familles (CIDFF) du Finistère  développe des actions de prévention des comportements violents et discriminatoires.
L’intérêt et l’implication des équipes éducatives a permis, en 2008 et 2009, un travail avec des classes de la 5ème à la 3ème à Carhaix : (collèges Beg Avel et Saint-Trémeur) Morlaix (clg du Château) et Guerlesquin (clg Roz Avel)

Les élèves ont créé des outils pour transmettre un message de prévention aux autres jeunes. Ces outils sont de forme variée : affiches, flyers, chartes du respect, jeux de lettres. Les messages concernent leur vécu et visent à faire prendre conscience des différentes formes de violence et discriminations pour améliorer le vivre ensemble.

Contact CIDFF du Finistère 26, rue Fautras 29200 BREST 02 98 44 97 47
cidf-kerouanton@wanadoo.fr

 

Un label : Album attentif aux potentiels féminins

Pour ouvrir l'horizon des filles et des garçons, il est im­por­tant de pro­po­ser aux en­fants des al­bums qui contiennent des re­présen­tations d’hommes et de femmes, de gar­çons et de filles, non figés dans des rôles cloi­son­nés.
De tels livres, même rares, existent. L'association Lab-elle vous aide à les trouver.

http://www.lab-elle.org/

 

 

 

Prix Irène Joliot Curie

Comme chaque année, au vu de la qualité de leur parcours et de leur travaux scientifiques, le prix Irène Joliot-Curie a distingué trois nouvelles lauréates. Il s'agit de :
- Marina Cavazzana-Calvo, prix femme scientifique de l'année :  professeure de médecine à l'université Paris V, Directrice de recherche à l’INSERM au sein de l’Institut Imagine et coordinatrice du Centre d'investigation clinique en biothérapie à l'Hôpital Necker à Paris
- Bénédicte Ménez, prix jeune femme scientifique : géomicrobiologiste, professeure des universités en sciences de la Terre à l'Institut de physique du Globe de Paris - Université Paris Diderot  
- Isabelle Buret, prix parcours femme entreprise : responsable R&D et politique produit Télécom chez Thalès Alenia Space à Toulouse
Vous pouvez découvrir leurs activités et leur parcours grâce aux vidéos réalisées par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, en partenariat avec EADS
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/
Pour une version DVD, nous contacter egalite.chances@ac-rennes.fr 

Vidéo de l'Espace des sciences

Comment naissent les inégalités entre filles et garçons, à l'école ? Que peut faire l'enseignant ? Les explications de Nicole Guenneuguès, chargée de mission pour l'égalité filles-garçons, à l'académie de Rennes. Une interview du dossier Sciences Ouest, sur l'Espace des sciences en lien avec l'exposition "Homme-femme : testez vos différences".

Buzzons contre le sexisme

Concours de vidéo pour les jeunes entre 10 et 22 ans, en classe ou individuellement, pour celles et ceux qui ont envie que le monde bouge vers plus d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes.
La vidéo, sérieuse ou drôle, peut durer de de 2 à 20 minutes. Avec une caméra ou un simple téléphone portable, en mode documentaire ou fictionnel, l'important est d'avoir des idées, des choses à dire et à montrer.

Les participants pourront utiliser dans leur montage des vrais extraits télévisuels d'archive de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel), qui s'associe à ce concours.
A partir de septembre une rubrique du site deTélédebout sera dédiée à l'accompagnement des projets développés dans des établissements scolaires. Toutes les infos sur ce concours sur www.télédebout.org

Prix René Cassin

Thème 2011 : égalité entre les femmes et les hommes
Le prix des droits de l'homme - René Cassin - vise à récompenser les meilleurs projets d'éducation à la citoyenneté et aux droits de l'Homme réalisés dans les établissements scolaires, publics et privés sous contrat. Pour le concours 2010-2011 les élèves sont invités à travailler sur le thème de l'égalité entre les femmes et les hommes.
Ce prix comporte trois catégories de participation : "collège", "lycée général et technologique" et "lycée professionnel" qui seront récompensés au niveau académique par un prix pour chacune des trois catégories.
Date limite de retour des dossiers au rectorat le 13 mai 2011
télécharger la circulaire académique
dossier complet sur Eduscol